À pieds entre Kalaw et le lac Inle

Pendant notre voyage en Birmanie, nous avions très envie de faire un trek et surtout de dormir chez l’habitant. La ville de Kalaw est assez connue comme base pour les randonneurs. Elle se situe dans la montagne à une cinquantaine de kilomètres du lac Inle. Dans le bus, nous avons rencontré un couple d’américains Maria et Justin, puis plus tard c’est Kat qui nous retrouve en ville. Eux aussi sont intéressés par une randonnée. Après avoir prospecté dans les différentes agences de trek, on a décidé de passer par Sam’s family. Rendez-vous pris pour le lendemain.

image

image

On aurait aimer rester un jour de plus à Kalaw pour profiter de l’air des montagnes mais surtout pour la super guesthouse Titaw 2 au confort incomparable et au jardin plein d’avocat (malheureusement plus de chambre disponible). C’est donc un réveil matinal qui nous attend pour rejoindre le point de rendez-vous. Pendant le petit déjeuner, on rencontre Audrey de nationalité suisse, qui se rajoute au groupe. Avec tout ce petit monde venu des 4 coins de la planète, nous voilà partis pour deux jours de randonnée et une nuit chez l’habitant. Pour cela, nous seront guidés par Yuyu, qui ne doit pas avoir plus de 20 ans, ainsi que Hehe la cuisinière.

image

On fait entre 12 à 15km par jour, on traverse montagnes et terres agricoles. Côté dénivelés, la randonnée n’est pas très difficile. Les paysages sont cependant magnifiques, nous croisons dans les champs, hommes, femmes, enfants, tous le sourire aux lèvres en nous voyant marcher.

image

image

image

On fait une première halte, dans une maisonnette birmane pour prendre le thé. Un peu déçu tout de même, car il y a déjà plusieurs autres groupes de marcheurs. Eva en profite pour essayer la coiffe traditionnelle birmane.

image

Deuxième halte à l’heure du déjeuner dans un village sur les hauteurs. Le repas fait par Hehe est excellent, varié, coloré, frais et en grosse quantité, on se régale. On en profitera pour faire une petite sieste avant de repartir.

image

En se baladant à travers les champs, on a l’impression d’être revenu dans le passé ! Ici, pas de tracteurs, tout se fait à la main ou à l’aide de charrues tirées par des bœufs. C’est un beau spectacle.

image

image

Arrivée vers 17 h au campement, on prend tranquillement le temps d’explorer le petit village. Avec Maria et Kat, j’en profite pour aller affronter les enfants du village au foot. Pas évident de jouer dans un champs de patates !!!

image

image

image

Une bière nous attend pour fêter la victoire. Après avoir manger à nouveau un somptueux repas, il est l’heure d’aller se coucher. Plutôt rudimentaire le dortoir, on aura même un peu froid mais cela fera l’affaire pour une nuit.

image

Petit déjeuner dans le froid et la brume, on est rejoint par Déborah, l’amie d’Audrey qui arrive en « mototaxis ». Puis séance maquillage privilégié au tanaka pour les filles, Eva finit peinturlurée. Nous voilà repartis dans ces décors aux couleurs et contrastes intenses.

image

Ici, les femmes travaillent dur, au même titre que les hommes. Les enfants vont tous à l’école et y restent un bon nombre d’années.

image

Notre guide Yuyu écoute elle aussi, Justin Bieber et Taylor Swift. On l’a écouter chanter les derniers titres américains à la mode le long du chemin.

La terre est rouge, c’est dépaysant. Les arbres sont centenaires et gigantesques, impossible de voir ça chez nous.

image

image

image

La deuxième journée est plus sportive mais tout aussi belle. On finira en début d’après-midi sur le bord du lac Inle. On est bien content de monter à bord de la barque qui nous emmène vers la ville la plus proche.

image

image

En résumé, le trek était super, paysage, intensité, repas, logement… Mais on a été un peu surpris de voir autant de touristes dans la région, ce qui rendait les échanges avec les locaux moins facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.