Sur la route entre Canterbury et West Coast

Notre voyage en NZ commence avec la traversée de l’île du Sud d’est en ouest. Ne vous attendez pas à faire 250km tranquillement sur l’autoroute. Ici, c’est virages et dénivelés à gogo! On empruntera le célèbre Arthur pass pour traverser les Alpes néo-zélandaises.

image

Ce magnifique trajet est également emprunté par une des plus belle voie ferroviaire du monde (on se garde ça pour une prochaine fois). Le col a été découvert par trois anglais mais avant ça il était déjà connu de certains Maoris. En hiver les Maoris restaient sur la côte est au climat plus doux puis quand venait l’été, ils partaient en suivant le cours des rivieres direction les montagnes pour trouver de quoi chasser et parfois des pierres de jade qu’ils scultait en parures.

Leur lieux sacrés portent toujours leur noms d’origine et sont souvent de sublimes surprises dans la nature. Comme par exemple la réserve de Kura Tawhiti, surplombé par un villages de pierre. De notre côté, on n’imagine bien le palais du roi et de la reine des gnomes caché entre les pierres.

image

image

On prend nos sacs à dos et on part explorer le coin. C’est mystérieux ces droles de cailloux. On évitera la pluie de justesse.

image

On roule jusqu’au soir pour trouver notre camping. Une famille canard nous attend, la vue est bouchée par les nuages mais on aperçoit de temps en temps la neige sur les sommets.

image

image

Ce soir, c’est pasta al tomato préparées par le chef d’expédition. Elle n’auront jamais été si bonnes!

image

Bonne nuit fraîche et humide dans notre van. Ici, il pleut environ 170 jours par an, on se s’attardera pas et on continue notre route.

En chemin, on freîne brusquement, croyants avoir vu des pandas !(la Chine nous manque) Et non, ici, ils ont une race de vache qu’on ne connaissait pas: poilue, noire et blanche et très très agressive. On voulait juste une petite photo, elle s’est mise à charger Lucas. Sur le coup, on a vu nos derniers instants arrivés.

image

Mais pffiou … Elle n’a heuresement pas sauté la fine clôture entourant le champs. Nourries aux hormones, elles sont énormes et peu commodes les vaches néozélandaises. Et oui! Le cliché de la NZ, pays écolo, a été balayé vite fait lorsqu’on a vu un agriculteur utiliser un hélicoptère pour aller épandre du roundup sur sa minuscule parcelle.

Les vrais kiwis ont tous des gros 4×4, des gros bateaux, vont à la chasse avec des fusils à lunettes et ont un mode de consommation qui m’a fait peur. Les supermarchés vendent des entrecôtes à la douzaine, des paquets de chips en lots de 6, du soda par 2,5L… Bref dans l’île du Sud, on est triste de constater qu’ils sont tous obèses avant d’attendre le collège (après 4mois en Asie on est choqués) et Lucas est un gringalet comparé à la femme néozélandaise. C’est vrai que je ne suis pas tendre avec eux, mais ce qui fait leur charme, c’est leur petit côté bourru. Avec eux, tu ne passes pas par 4 chemins.

image

image

Bref revenons à nos moutons! (Les moutons, ils sont plusieurs millions, on vous en placera un ou deux par articles je pense.). On longe désormais la mer de Tasmanie le long de la côte Ouest. Les vagues sont furieuses, le vent souffle et la pluie ne nous lache pas.

image

On fera quand même de belles petites balades, comme celle qui mène au lac Matherson le lac le plus photographié du pays. Par jour de beau temps (pas vraiment notre cas vu qu’on ne quitte pas la doudoune) le reflet des montagnes dans l’eau du lac est spectaculaire.

image

image

Vous pouvez comparer notre photo à une que l’on trouve sur internet, ce n’est vraiment pas le même paysage. Pas grave! On a aimé la balade aux milieu des mousses et des oiseaux.

image

Autre point fort du voyage en NZ, les douches!!! Pour rester frais et sentir bon, on a du user de plusieurs statégies car dans les campings où l’on dormait les douches étaient rarissimes. Plusieurs choix s’offrent à nous: la baignade dans la rivière ou le lac, la source chaude (notre préférée) la douche dans l’aéroport, en station essence ou bien la piscine municipale. Cette après midi on est donc tout propres après s’ètre douchés en même temps que le cours de natation du mercredi. Alala, parfois, on se dit qu’on était bien sous la douche chaude illimitée dans notre appartement d’Asnières.

image

Mais ça, c’est vite, très vite oublié quand tu vois quelques minutes après un paysage enchanteresque: la chaîne des Alpes néozélandaise depuis le lac Mahinapua le tout sublimé par un arc en ciel… A très vite pour de nouvelles aventures

2 réflexions sur “ Sur la route entre Canterbury et West Coast ”

  • 15 avril 2016 à 17 h 29 min
    Permalink

    Coucou les jeunes quelle vie trépidante vous menez ! Moi je reviens de 2 jours passés à Paris et me suis remémorée notre soirée de l’an dernier à la même époque où nous étions allés manger tous ensemble au restau le soir. Yannick et son épouse enceinte nous avaient rejoints.
    Les parents sont impatients de vous retrouver et de vous serrer dans les bras. Ils sont chargés de vous embrasser de notre part.
    Profitez bien et à tout bientôt pour de nouvelles aventures. Gros bisous.

    Réponse
  • 18 avril 2016 à 7 h 58 min
    Permalink

    hello les tourtereaux, je viens de déposer Matys à l’école après 15 jours de congés scolaires (difficile le réveil pour lui) et harry Potter 5 et 6 avalé en 10 jours, il retourne à l’école en râlant …. mais bon,vous connaissez matys il ne fait pas la tête très longtemps… Nous avons passé une très belle soirée avec Patricia et Jacky au Khrua Thaï au menu soupe aux crevettes (très pimentée) pour Patricia et Yves, nems pour jacky, assortiments vapeur pour moi , suivi de crevettes aux gros sel et poivre … on les prépare pour leur voyage en Indonésie, délicieux…
    Depuis 15 jours il ne fait que pleuvoir ici on en peut plus … ce matin tout est inondé à zillisheim avec fermeture de pont levis.. vivement les beaux jours.. alors on regard votre périple en NZ et les photos de birmanie qui sont juste splendides.. on vous a tous trouvé magnifique samedi sur skype vous avez l’air vraiment serein et heureux, cela nous fait chaud au coeur de vous voir si heureux et comblés par ce magnifique voyage..
    Au fait j’ai constitué une équipe de coureuses pour les Mulhousienness le 25 septembre prochain (même tiphaine est inscrite …) maintenant il faut qu’on s’entraîne pour que notre équipe de la ZOU-TEAM soit performante… je crois que nous allons bien rigolé.. A
    Je vous embrasse bien fort, vous nous manquer mais nous sommes tellement heureux pour vous alors profitez en un max. bisous

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.