Les incontournables

L’aventure dans l’Ouest américain  se poursuit avec la visite de Monument Valley puis une petite partie du Grand Canyon. On arrive en fin d’après-midi, dans ce décor de western. On entre en réserve indienne. La luminosité est parfaite pour dévoiler la couleur de ces pitons rocheux.

DSC_0924ohj

On va parcourir un ou deux  km (sur la M.Valley drive) en s’arrêtant à plusieurs points de vue. La route fait presque 30km en tout, mais elle est vraiment difficilement praticable avec notre véhicule et la nuit tombe rapidement. On va donc admirer le coucher du soleil un peu plus haut.

DSC_0930

C’est spectaculaire.  On mitraille avec l’appareil photo.

DSC_0916

DSC_0997

DSC_1009

La nuit tombe, on rentre au camping. 15 minutes plus tard dans la nuit noire, on sort de la voiture et là : Oh rage ! Oh désespoir ! La lune vient d’apparaitre à l’horizon. Un levé de pleine lune comme je n’en ai jamais vue mais on est beaucoup trop loin… J’imagine quel effet cela doit donner sur la plaine de Monument Valley. La lune brille tellement.

L’endroit me fait penser que cela serait parfait pour l’atterrissage d’un vaisseau extraterrestre ^^. On a loupé ça mais bon,  on ne pouvait pas savoir.

DSC_0994

En tout cas, la région m’a vraiment coupé le souffle. J’ai bien lu les explications géologiques. Les inselbergs ou monadnocks sont des résiduels rocheux suite à l’érosion.  Mais même avec ces informations, cela reste toujours aussi intringant pour moi. Certains pitons sont si éloignés et tout est plat à des centaines  kilomètres à la ronde! C’est un régal pour les yeux.

Allez! on a gardé le meilleur pour la fin, enfin c’est ce qu’on pensait. On ne s’en doutait pas mais cette journée sera longue. Direction le Grand Canyon.

DSC_0904

DSC_0895

On est sur place à midi. On essaye de trouver une place aux campings, en vain tout est complet, les hotels aussi sont tous complet dans le parc. Bon ce n’est pas grave, on décide de passer l’après-midi ici et de repartir après le coucher du soleil à l’extérieur du parc pour dormir.

DSC_1068

On emprunte le bus touristique pour débuter la balade au bord du canyon. Le chemin de randonnée est à côté de la route. La foule est partout. Le canyon est immense, on ne prend pas la mesure du relief ici. C’est difficile de concevoir l’ensemble. Bizarrement c’est moins impressionnant que ce qu’on pensait.

Tous les guides le conseil en numéro 1, mais Lucas et moi sommes du même avis. C’est beau, c’est gigantesque mais beaucoup moins captivant que Monument Valley ou Bryce Canyon par exemple.

DSC_1079

On profite de la vue. C’est beaucoup trop grand pour nos petits yeux. Impossible de se représenter  la taille des gorges. Par contre  je pense que la randonnée jusqu’au fleuve Colorado ou le survol en hélico doivent valoir le coup. On n’a pas testé.

DSC_1061

DSC_1081

Après avoir admiré le panorama pendant plusieurs heures quand même. On quitte le parc direction une petite ville plus loin trouvé dans le guide : Sedona. C’est une petite ville de montagne, un peu hippie, apparemment considéré comme la capital du mouvement New Age. Sur la route on essaye de trouver un hébergement impossible tout est complet,  on désespère. On commence à avoir faim. A Sedona, on se dit que notre aura sera meilleure le ventre rempli. On s’installe dans un restaurant grill.  On savoure une  entrecôte étroitement surveillés par une énorme tête de bison empaillée.

On quitte Sedona un peu déçus, le coin a l’air vraiment sympa. On repart en quête d’un endroit où dormir. Le vortex qui entoure la région ne veut vraiment pas de nous. Il est minuit, on balise un peu, ici pas question de dormir dans sa voiture les américains  ne rigolent pas avec ça, c’est trop suspect. On a roulé roulé roulé … Arrivés dans une nouvelle ville, je ne me rappelle plus laquelle, il reste une chambre dans un motel. On a enfin un lit pfffiou (mais quand même 170 dollars la nuit : une belle arnaque).

Nous n’avions jamais réservé à l’avance de tout notre voyage mais là, tout les hôtels (dans nos moyens) ou campings étaient full à 100km à la ronde

DSC_1049

Après cette mésaventure, on décide de retourner à Las Vegas pour se détendre une journée de plus et pourquoi pas gagner le jackpot. Ah la bonne excuse ! héhé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.