Trek au Kumano Kodo

Nous sommes au sud de Kyoto dans la péninsule des Kii mountains. On a prévu une petite randos sur deux jours sur le chemin de pélerinage du Kumano Kodo. Après un relativement long voyage en train (cinq heures), on descend à la station Kii katsuura. Euh? Est-ce normal qu’il n’y ai personne dans cette ville?

DSC01356

Un bus sorti de nul part nous emmène au départ de la randonnée. On entre dans la forêt de cèdres géants (Daimonzaka). Il ne fait déjà plus très clair au fond de la vallée, mais alors là dans l’épaisse forêt, on a l’impression que le soleil s’est couché. On s’attend à voir débarquer des centaures.

DSC01332

L’escalier en pierre grimpe sévère, on était même pas échauffé. On arrive au petit village de Nachi, c’est là qu’on dormira ce soir. Le village (6 ou 7 maisons) est célèbre pour son sanctuaire très ancien et sa cascade, la plus haute du Japon.

DSC01354

On arrive assez tôt à l’auberge car le dîner est prévu à 18h. Avant ça, il faut aller se doucher, installer les futons et revêtir son hukata. Le repas est succulent, on a le droit à pleins de petits mets dans différents types de vaisselles japonaises.

DSC01341

On est une dizaine à dormir là ce soir, dont un canadien complètement fan de la culture japonaise qui nous fera un joli monologue très intéressant en anglais sur l’histoire du Japon. On a appris plein de trucs sur les shoguns. Dodo maintenant car demain réveil 6h.

DSC01397

Après un délicieux petit dèj (poisson grillé, radis vinaigrés et riz). Lucas a adoré. On entame les 15 km jusqu’à Koguchi village perdu dans les montagnes. Ce matin on a un beau soleil, mais à cause du vent, le ciel se couvre vite. Merci au petit bouddha qui nous a évité la pluie et qui nous a donné de la force pour tout le trek.

DSC01351

La route est bien indiquée on a un repère tout les 500 mètres. On aperçoit des biches dans la forêt. Pendant deux heures, on va grimper les montagnes.

DSC01357

DSC01374

On traverse même plusieurs nuages. On a pas trop de visibilité dans les bois. Mais l’ambiance est mystique. La mousse recouvre tout. Impossible de savoir où est le nord, il y en a partout.

DSC01373

DSC01366

On ne croise personne jusqu’en début d’après-midi. La marche se poursuit, pierres, troncs, mousses, ruisseaux et escaliers sans fin. On se sent bien et l’air est pur. On ne sait plus où on est, ah si de l’autre côté du globe au Japon.

DSC01384

Avant d’arriver à l’auberge, un passage un peu dur nous attend: 1h30 de descente. De la bonne pente bien raide, les marches sont grandes puis petites, puis grandes, ah une racine! Les cuisses tétanisent un peu, on se fait des petites pauses. En même temps, on se demande dans quel sens c’est le plus difficile de progresser.

DSC01390

A Koguchi, on dormira dans un grand bâtiment, qui fait un peu colonie de vacances mais les chambres sont typiques japonaises. Il fait un peu froid mais on se détend dans le onsen. On plonge dans l’eau à 40°C. Ça c’est vraiment ce qu’il nous fallait après cette rude journée. Lucas fait juste une mauvaise rencontre à la sortie de l’eau, Tarentula. Une arraignée Énorme! On se ravitaille au dîner et on fait de nouveau de belles connaissances nord américaines.

DSC01392

Le lendemain les 13 km: c’est la balade. Un petit sentier dans la forêt au soleil, avec quelques jolis panoramas sur les montagnes. C’est beaaauu…

DSC01401

DSC01403

Nos pieds sont rodés, on avance vraiment facilement. En même temps, le dénivelé est deux fois moins important. On est fier de nous quand à midi on a déjà atteind la vallée et la rivière Shingu.

DSC01394

On en profite donc pour visiter le coin. La rivière est célèbre pour ses sources d’eau chaudes naturelles. Le long de son cours on peut trouver des hots spot a plus de 60°C. On voit des japonais cuire des œufs dans l’eau.

DSC01404

On prend un bus pour rejoindre le village Yuyomine. Ici c’est une autre époque. On décide de se baigner dans une petite cabane aménagé sur la rivière. L’eau est troooop chaude et ça sent le souffre, on a du mal à rentrer dedans. On ressortira de là, rouge comme des homards, mais au top de la détente.

DSC01406

C’est donc les jambes légères, qu’on monte les cent marches jusqu’au temple Hongu taisha. Le temple a comme symbole le corbeau, animal vénéré car porteur de message. Le toit du temple est fait en plusieurs couches de bois superposées et donne un bel effet au bâtiment.

_1020159

DSC01415

Plus loin, on a la surprise de découvrir un immense torii dans les rizières. L’endroit nous plait.

DSC01419

On flane dans le coin avant d’aller à notre guesthouse. D’ailleurs on a particulièrement aimé l’endroit, belle maison, chambre japonaise moderne, à l’orée de la forêt avec un tres jeune et tres gentil propriétaire qui nous a concocté lui même un super petit déjeuner le lendemain matin.

DSC01422

Ça y est, c’est le trajet de retour à la civilisation, on quitte la montagne. En résumé la randonnée était moyenne car peu de changement de décor ( foret foret foret) mais on a adoré dormir dans des endroit isolés, et rencontrer des marcheurs internationaux et des hôtes japonais. Et le must c’etait bien sûr les temps de détente dans les sources chaudes…

DSC01386

3 réflexions sur “ Trek au Kumano Kodo ”

  • 21 février 2016 à 23 h 12 min
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour ce retour d’expérience qui donne très envie de découvrir cette partie du Japon ! Je souhaite faire ce trek au mois de mai prochain. Concernant les logements, les avez-vous réservé à l’avance ? Si oui, pouvez-vous me donner les noms et les prix de ces adresses ?

    Réponse
    • 23 février 2016 à 4 h 09 min
      Permalink

      Salut cha!
      Oui, nous avons réservé à l’avance cette partie du voyage car il y a très peu d’hébergement sur la route. Je suis passée par Kumano Travel qui te met en lien avec les guesthouses. 1ere nuit a Mitaki sanso à Nachi (c’est le seul hebergement) et 2eme nuit à Shinzen no le à Koguchi. Ce n’était pas donné. On a payé 150eu (chambre double) les 2 premières nuits avec dîner, déjeuner et pic nique du midi. Tu loges en plein coeur de la montagne, et tu profites des onsens le soir. Notre coup de coeur va à Blue Sky guesthouse dans la ville de Hongu 80 euros sans repas, le propriétaire était un jeune japonais trop sympa, il y a une cuisine à dispo.
      Ne t’inquiète pas pour le reste du voyage tu peux dormir en hostel pour 10 fois moins cher.
      Le premier jour de rando est assez intense, il faut quand même être un bon marcheur mais c’est fesable.
      Bonne randonnée.

      Réponse
  • 31 janvier 2019 à 21 h 28 min
    Permalink

    Bonjour et merci pour ce message très interessant. J’ai une question, en effet je n’arrive pas à réserver d’hotels/chambres avec le site dont tu parles. L’as tu réservé très à l’avance ou pas ? Car je souhait y aller dans 2 mois mais visiblement c’est trop tot pour réserver, cela me parait étrange. Quand t’y es tu pris pour réserver ?
    Merci pour ton retour !
    A bientôt.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.