Kawa Ijen et Bromo

Pour reprendre l’expression d’une amie rencontrée lors de notre voyage, il y a des choses à voir et des choses à vivre. Pour le coup, on est complètement d’accord. Après être arrivé sur l’île de Java en ferry (1h de traversée), avec les parents d’eva nous négocions un Bémo (taxi local) et décidons de partir directement vers un hôtel non loin du Kawa Ijen.

DSC05998

On met plus de 2h30 pour atteindre le village, la route est très belle, on traverse champs de café, de banane, des rizières… On comprends très vite que tout pousse ici, car la terre est riche à cause du sol volcanique. Le beau temps qui y règne ainsi que l’humidité omniprésente favorisent une bonne agriculture.

DSC05996

Après quelques galères, on arrive quand même à booker un tour pour aller voir le volcan Kawa Ijen ainsi que le Bromo.

DSC06033

On se ballade un petit peu dans le village avant d’aller se coucher tôt car cette nuit, le réveil est planifié à minuit. Oui, oui j’ai bien dit minuit!

DSC06019

C’est parti pour une petite randonnée nocturne afin de grimper sur le volcan Kawa Ijen. On suit Bodoss, notre guide local. Il a été super avec toute la famille pendant cette matinée.

IMG_2110
Le cratère est très particulier car il est exploité pour son souffre. Chaque nuit, des mineurs vont récupérer le souffre qui sort à l’état liquide du volcan pour ensuite se solidifier en refroidissant.

IMG_2073

P1100238

Ces mineurs sont payés au kilogramme de souffre et autant le dire tout de suite, la paie est dérisoire vu le danger et la difficulté de l’exploitation. Le souffre servira dans l’industrie pharmaceutique, ainsi que dans la raffinerie du sucre blanc. (damned…)

P1100207

P1100259

Rien que la montée vers le pic est raide et éprouvante. Eux le font 2 à 3 fois par jour…

P1100264

P1100262
Arrivé en haut, on aperçoit enfin le cratère en contre-bas. Après la montée, la descente est abrupte. En pleine nuit, on croisera déjà des mineurs remontant avec plus de 80 kg sur le dos. Quelles forces et quel courage de faire ça !

DSC06011

À la lumière des torches, nous arrivons jusqu’au fond du cratère où on aperçoit les célèbres flammes bleues.

IMG_2034

C’est beau mais terriblement dangereux, nous, on porte des masques à gaz mais les mineurs n’en portent pas tous. Autant le dire tout de suite, les maladies respiratoires sont fréquentes…
On y verra aussi le fameux souffre tant convoité, cette couleur jaune est si particulière. L’effet est presque surnaturelle, c’est de la kryptonite jaune.

IMG_1962

Avant de remonter, un nuage toxique nous encercle, ça pique, on a les yeux qui pleurent, et malgré le masque à gaz, on peine à trouver de l’air respirable. On tente de garder notre calme.
Ça grimpe fort pour le retour, on admire le lever du soleil avant de quitter le Kawa Ijen.

DSC06031
Je pense que cette nuit à été, la chose qui m’a le plus marquée durant notre voyage. Voir ces conditions de travail horribles pour un maigre butin, et tout ça sous les yeux des touristes, ça remue les trippes.

On est tous épuisés mais c’est déjà l’heure de partir direction un autre volcan: le Bromo.

Après une journée entière de voiture, on arrive au village de Cemoro Lawang. Cette fois-ci, le réveil est planifié à 3h du matin. On prend un 4×4, direction le point de vue face au Bromo.

IMG_2219

P1100293

IMG_2216

On est pas tout seul. Il y a des 4×4 et des gens partout. Pas grave, voir le lever du soleil sur ces volcans nous fait oublier tout le reste. Le volcan est bien actif, comme le montre les nuages de cendres.

P1100341

P1100339

P1100359

Après l’avoir observer de loin, il est temps de s’en approcher. On se fait déposer dans la plaine. Ambiance Mad Max pendant la traversée de la caldeira en 4×4.

P1100355

P1100352

P1100348

On entend le volcan gronder, ce qui ne rassure pas Eva. On marche dans la cendre pour atteindre le sommet.

P1100380

P1100421

La vue est plongeante sur le cratère. C’est impressionnant!

P1100392

P1100410

Certains achète des bouquets de fleurs, qu’ils jettent en offrandes au volcan.

IMG_2277

Le volcan crache sans discontinuité cendres et cailloux dans les airs. Vu l’instabilité de cet endroit, c’est un peu contre nature de se retrouver là. On reste quelques minutes, pour prendre de belles photos et vidéos avant de redescendre terminer notre nuit.

P1100369

Sur 2 jours, on a très peu dormi, mais l’expérience nous a beaucoup marqués.

2 réflexions sur “ Kawa Ijen et Bromo ”

  • 25 mai 2016 à 20 h 45 min
    Permalink

    Je connaissais Lucas le technicien mais la je découvre l’artiste ! Tes photos sont vraiment sympa, notamment celle du cratère qui tombe a pic !

    amusez-vous bien !

    Réponse
    • 26 mai 2016 à 10 h 16 min
      Permalink

      Héhé merci Dorian ! On en profite bien 🙂
      À bientôt ( mais pas trop vite quand même)

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.