Petit paradis sur terre: Jasper

Notre séjour à Jasper (Djasspeure comme ils disent ici) a été riche en émotions. On a vu des panoramas de toute beauté, fait du canoë biplace sur un lac, rencontré des ours et entendu siffler plusieurs marmottes. Ici, on se sent comme au temps des premiers explorateurs. Les lacs, les rivières et les montagnes n’ont pas changé depuis l’époque des indiens. On vous fait découvrir cette petite ville pleine de charme, en pleine nature.

DSC02480

Jasper, c’est le point de départ du fameux chemin de fer transcanadien. Du coup, les touristes sont nombreux, surtout à cette période de l’année. Le centre d’information distribue gratuitement des cartes très bien faites sur les dizaines de randonnées du coin. Les campings sont immenses (jusqu’à 700 emplacements pour le plus grand) et quasiment remplis tous les jours. Mais ici, en quelques kilomètres seulement, on peut se retrouver tranquillement seuls au bord d’une rivière ou devant un magnifique panorama sans personne.

DSC02497

DSC02405

Nous réussissons à avoir une place au camping le mieux coté du coin et pour cause! Chaque soir les animaux sauvages envahissent les lieux. Le site respecte l’habitat des animaux et les règles sont très strictes. C’est grâce à cela, que notre repas du soir se fera accompagné de toute une famille de wapitis broutant à quelques mètres de nous.

DSC02512

DSC02342

La première vison de ces charmants cervidés m’a tout de même bien surpris. Les adultes ont la taille d’un grand cheval et je ne vous parle même pas du mâle avec ses bois majestueux. ( Euh Lucas… Dis, tu veux bien m’accompagner aux toilettes, je n’ai pas trop trop envie de traverser la forêt toute seule). Mais bref, c’est juste magique de pouvoir observer de tels animaux si près à l’état sauvage.

DSC02345

P1120260

Le lendemain, on fera une magnifique randonnée au lac Maligne. Pour y accéder, nous avons roulé une bonne heure, en faisant chauffer l’appareil photo et la Gopro.

DSC02396

DSC02398

DSC02400

La route en elle même valait le détour. Alors imaginez le panorama splendide une fois que l’on a atteint le sommet de notre rando de 14km vers les Bald Hills. On ne sait plus où donner de la tête tellement c’est beau tout autour de nous. On a le souffle coupé devant ces lignes de crêtes acérées et ce lac paisible en contre bas.

DSC02353

DSC02372

P1120147

Dès que l’on s’arrête quelques secondes sans bruit, les spermophiles sortent de leur abri et font leur vie entre les fleurs alpines. La marmotte des Rocheuses siffle régulièrement jusqu’à ce que l’on pose les yeux sur elle, alors elle rentre se cacher au fond de son terrier.

P1120141

P1120140

P1120191

Bon on vous avoue que le seul bémol à cette ambiance « petite maison dans la prairie », c’est notre appréhension à croiser un ours sur notre chemin de randonnée. Ici, les promeneurs se baladent avec une clochette (pour alerter les animaux de leur présence) et du gaz poivré (pour les repousser en cas d’attaque). Nous, eh bien, nous n’avons rien de tout ça donc, on chante et on compte sur notre bonne étoile. On retrouve les bords du lac sains et saufs.

DSC02384

P1120227

Les ours, on les a pourtant bien rencontrés: deux beaux ours noirs, qui nous sont passé juste devant la voiture. Une rencontre un peu spéciale! On les a observés se nourrir de baies sauvages pendant une dizaine de minutes, seuls, avant que toutes les autres voitures s’arrêtent, elles aussi remplis de touristes émerveillés. On les a trouvés impressionnants et terriblement beaux dans leurs fourrures sombres. Et malgré tout ce qu’on raconte sur leur agressivité, on aurait bien voulu aller leur faire un câlin.

P1120235

P1120250

A Jasper, il y a de belles choses à faire aussi: comme une balade en canoë sur l’un des nombreux lacs de la région. Pour réveiller la Pocahontas en moi, j’ai choisi le lac Pyramide (du nom de la joli montagne en arrière fond). Le canoë biplace nous a laissé de beaux souvenirs à long termes (l’eau claire, les roseaux dansants, les cheveux dans le vent…) mais aussi à court termes (mamamia! les courbatures du lendemain).

DSC02450

DSC02434

DSC02443

Un autre truc sympa à Jasper, c’est de se la jouer jet set en allant au lac Beauvert. Là-bas, le tour du lac est mémorable. Les pelouses du plus beau golf du Canada sont tondues à la perfection. L’hôtel Fairmont vous accueille (en costard de préférence) pour un jus de fruit en terrasse. Et la couleur du lac rappelle bien celle des pierres d’émeraude. Bref ici, on a ressorti les bonnes manières.

DSC02482

DSC02483

DSC02486

Pour finir, il ne manquait plus qu’un détour au canyon de la rivière Maligne et une dernière petite balade sur la colline de Old Fort Hill pour parfaire ces quelques jours. On a une vue dégagée sur la ville, les lacs, la montagnes et toute la vallée des glaciers.

DSC02408

DSC02500

DSC02504

Jasper, j’en sous tombé amoureuse.

Une réflexion sur “ Petit paradis sur terre: Jasper ”

  • 10 octobre 2016 à 15 h 26 min
    Permalink

    Vos articles du Canada nous laisse rêveurs… C’est grandiose ! La nature à l’état brut, trop beau. Et hop ! Un nouveau pays à ajouter à notre wishlist ! Bisous à tous les deux !

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.