Coup de coeur pour Bagan

Première étape du voyage en Birmanie, Bagan nous a éblouie. On a passé deux jours et demi dans cet univers fantastique. On a adoré exploré chaque recoins du site. On a grimpé tour à tour les marches des grands temples pour admirer le panorama si spécial de cette région du monde.image

On donne nos premiers coups de pédale sur les routes sableuses de l’ancienne capitale ; on est le 28.02.16, il fait 30°C. Le climat est aride, le sable est blanc, la terre est rouge, on se balade entre les cactus, les buissons et les arbres qui ont réussit à survivre. Les temples nous encerclent.

image

image

image

On visite la grande pagode Shwezigon, le soleil brûle, les sons de cloches nous envoûtent.

image

C’est déjà l’heure du couché de soleil. Ici à Bagan, le but du jeu est de prendre un peu de hauteur. Depuis le sommet d’un temple ou d’une stupa, le spectacle est grandiose. Les flèches des pagodes montent vers le ciel sur des kilomètres. Noyée dans la verdure et le sable, les briques anciennes nous font rêver.

image

image

Un rêve, où nous sommes deux Indiana Jones à la recherche d’un trésor. Et notre trésor on l’a déjà trouvé, au sommet de ce petit temple où le soleil devient rouge, on est tellement bien!!! On voudrait que le temps s’arrête. Des moments comme ça, à Bagan c’est plusieurs fois par jour.

image

image

Tu chevauches ton E-bike, et tu flottes sur un petit nuage de satisfaction. Ah oui, il faut que je vous parle du E-bike. Après une première approche en vélo, on a envie d’aller plus loin, vers les temples les plus isolés. Le E-bike, c’est l’idéal pour aller se perdre sur les petites pistes de la région. Après quelques dérapages et glissades, Lucas est fin prêt pour le Dakar.

image

On plonge dans l’histoire avec les différent style d’architecture et les peintures mais ce qu’on préfère ici, c’est les échanges avec les locaux. Ils nous dévisagent, nous prennent en photos, essaye de nous parler, sont fiers de nous toucher la main ou l’épaule. C’est incroyable!

image

Et surtout ils sont d’une gentillesse! On n’a jamais vu ça. Pas d’exception, je voudrais tous les serrer dans mes bras mais la pudeur me retient. Le plus bel exemple est cette magnifique jardinière birmane qui me salue, je lui répond mingalaba (bonjour), alors elle m’offre une rose qu’elle met dans mes cheveux! Pourquoi les birmans sont-ils si extraordinaires, quel est leur secret?

image

Pendant ces deux jours, on a rencontré beaucoup de fermiers, d’agriculteurs et de bergers. Malgré le nombre de touristes, on a l’impression que Bagan reste authentique. Une bergère nous a fièrement tendue deux brebis à peine nées avec un sourire qui en disait long.

image

On a vu des dizaines et des dizaines d’enfants magnifiques, et mêmes si certains sont déjà employés à te vendre des babioles, leur sourires sont encore sincères. Pourvu qu’ils le restent malgré l’appât du gain.

On a rencontré Hihi, une jeune fille de 11 ans qui n’avait certainement pas la langue dans sa poche. Elle parle en birman, anglais, français, allemand et espagnol rien que ça! Elle était épatante.

image

Elle vit avec sa famille à côté d’un petit temple où l’on peut grimper mais il faut connaître l’endroit. C’est Hihi qui nous l’a montré le premier soir. Elle trouvait que Lucas ressemblait un peu à Mr Bean, ça l’a fait beaucoup rire et nous avec. On a beaucoup aimé la vue de ce temple, c’est pour ça qu’au levé du soleil, à 5h dans la nuit noire, nous revoilà devant la porte du temple.

On va admirer un levé de soleil pas comme les autres. Tous les deux, seuls sur le toit, avec l’une des plus belle vue d’Asie. Les temples éclairés par la lumière du soleil levant sont ultra photogéniques. Pour couronner le tout, une dizaine de montgolfières s’envolent à quelques kilomètres de nous.

image

image

image
C’est trop fou!
On reste plus de deux heures sur cette balustrade, on imprime bien ce paysage sur nos rétines.

image

Le lendemain, la curiosité nous envoie sur le lieu de décollage de ces fameuses montgolfières. On observe l’envol de ces géants de tissus. Les flammes sont impressionnantes. Le décollage est assez comique, car tout les passagers doivent s’accroupir et attendre le signal du pilote pour se relever. Entre temps le ballon a quitté le sol et s’élève à 1 ou 2 mètres, mais à en juger par leurs têtes, les passagers ne s’aperçoivent pas du changement lorsqu’ils sont au fond de la nacelle.

image

image

La visite des temples se poursuit. On ne compte plus les milliers de buddhas qu’on a vu depuis notre départ en Asie. Leur expression est toujours aussi sereine et donne vraiment envie de s’asseoir et de méditer pour obtenir un air de félicité proche du leur.

image

image

Dernier couché de soleil à Bagan, le plus beau, le plus rouge et le plus chaud sur ce joyau de Birmanie avant de partir vers d’autres aventures.

image

image

Une réflexion sur “ Coup de coeur pour Bagan ”

  • 14 décembre 2019 à 4 h 30 min
    Permalink

    Comme vous, Bagan est aussi mon coup de coeur de la Birmanie. Bagan m’a aussi éblouie. Visiter Bagan pour moi c’est visiter de nombreuses pagodes mystérieuses de ce pays. Les pagodes et temples de Bagan sont clairement à visiter.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.